Accueil Histoire et patrimoine

Un peu d'Histoire :

 

L’origine du nom de CROISY, « Crusiacum » signifie carrefour formé par la rencontre de deux chemins.

Cela fait penser que CROISY est d’origine celtique et que la paroisse remonte aux Mérovingiens. Ce nom est reporté sur les notes retrouvées par Paul Roy aux archives départementales où sont cités les noms de Crosiacum en 1219, de Crosium en 1260 puis de Croisi en 1195 enfin de Croisy à partir de 1329.

Le nom de Croisy sur Eure sera donné au village au début du 19ème siècle.

Le Marquis Charles de Bréauté est à l’origine de la construction du château tel qu’on le voit aujourd’hui qui date de la fin du 17ème siècle.

L’origine et l’histoire de Croisy sont reprises dans l’ouvrage « Croisy sur Eure VII siècles d’histoire » plus en détails à partir des archives du département de l’Eure, des précieux renseignements du dictionnaire des communes, des archives de la paroisse, des archives communales d’état civil et des délibérations des conseils municipaux depuis la révolution, enfin des archives du XVIe siècle à nos jours restées intactes dans les greniers du château ainsi qu’un cadastre de l’ensemble du village datant de 1700 environ.

L’histoire du village et des villageois y est abordé. Comment y vivait-on aux XVIIe et XVIIIe siècles ? L’apologie du château et de l’église et de tous les sites remarquables de ce village y est faite, ainsi que la description et le rôle des réseaux hydrauliques et l’implantation des deux moulins construits sur les bras de l’Eure ( Sagout et Béchet) creusés à la main au XVIIe siècle.

Cet ouvrage est consultable à la bibliothèque de Pacy sur Eure.


Le château :

 

  • Précédé d'une cour d'honneur délimitée par des douves sèches, le château de Croisy est une demeure homogène et très classique dont la construction remonte à la fin du XVII ème siècle. Ceci est confirmé par le cadastre de 1700. Il présente la particularité d'être entièrement construit en briques roses y compris les corniches moulurées, les chaînes et les encadrements. La mise à jour de plusieurs boulets de pierre dans les fossés est venue confirmer la présence d'un ouvrage fortifié qui s'élevait sur le site de Croisy au Moyen-Âge.
 

L'église :

 Eglise Saint Germain

  • Notre église est dédiée à Saint Germain sous le patronage de l'abbé de Saint Taurin d'Evreux. L'ensemble de l'édifice est attribué au milieu du XVI ème siècle. Les registres nous indiquent l'existence d'une église beaucoup plus ancienne. Un édifice antérieur aurait servi à la construction actuelle dont on retrouve les vestiges accolés au pignon oriental. La cloche a été inaugurée en 1712. Les vitraux ont conservés leurs verrières polychromes de 1609. Les verrières du choeur datent de 1613. Le presbytère est reconstruit en 1731. Le cimetière a été cédé à la commune en 1823. L'ensemble du site, dont le muret entourant le cimetière, est inscrit à l'inventaire des monuments historiques.

Les lavoirs :

Lavoir du Bras Sagout

  • Bénéficiant d'un réseau de rivière et bras de l'Eure important, on trouve à Croisy trois lavoirs. Le premier se trouve sur le bras du Béchet au pied du pont de la route de Ménilles et à l'entrée du chemin du Home. A la place de ce lavoir se situait le gué permettant le passage des voitures à chevaux jusqu'en 1930. Le deuxième se trouve sur le bras du moulin Sagout. Il est couvert et est équipé de plates-formes réglables en fonction du niveau d'eau. Le troisième est celui de la ferme du château sur les douves. La construction date de 1873. Le canal du château avecce lavoir fait le bonheur des peintres de la région.

Les moulins :

Moulin du Bras Sagout

  • En 1800, le département de l'Eure aurait compté pas moins de 628 moulins. A Croisy, on en compte deux. Le moulin du Bras Sagout, le plus ancien, a conservé sa roue et son vannage. Il se situe sur le Bras Sagout au centre du village. Le moulin du Béchet de la fin du XVII ème siècle, n'a plus malheureusement, sa roue. Le site reste néanmoins remarquable.Les reproductions de cartes postales montrent essentiellement le moulin du bras Sagout, qui au début du XXème siècle alimentait le château en électricité et indirectement en eau.

 

Le Haut Croisy :

 

Mare du Haut Croisy

 

  •  Les premiers écrits portant sur le Haut Croisy datent de 1204. On y parlait alors des monts de Croisy. Le Haut Croisy est un hameau où la culture et l'élevage étaient et restent pour la culture, la principale ressource. Les cadastres de 1700 nous indiquent l'existence d'au moins une demi douzaine d'exploitations. La particularité et le charme des habitations sont le mode de construction en grouettes, comme les murs qui les entourent.